Menu général
 
 


GAB72 - Maison des Paysans
16 avenue Georges Auric - 72000 Le Mans

09 67 25 00 22 (Coordination)
02 43 28 00 22 (technique)

email anti-spam


Plan d'accès


 
 
Nos partenaires
 
 
Le GAB 72 est soutenu dans ses actions par :

Le Conseil Régional des Pays de la Loire



Le Conseil Général de la Sarthe



L'ADEME

 
 
AIDES À LA BIO : TROIS ANS DE RETARD... ÇA SUFFIT ! [259 lectures] 
 
  26/02/2019 10:15 par Ψadmin 
images/rubriques/presse.png
visuel_aidesalabio.jpg

// PETITION - Trois de retard dans le versement des aides aux paysans bio... ça suffit ! Interpellons massivement le ministre de l'Agriculture !

Malgré ses engagements, l’Etat n’a toujours pas versé la totalité des aides promises depuis 2016, mettant ainsi en difficulté des milliers d’agriculteurs bio. Certains agriculteurs ont jusque 30 000 euros de retard de paiement leur causant un grave préjudice financier.

Depuis plusieurs années, nous constatons que les politiques publiques négligent voire entravent le développement de l’agriculture biologique.


SOUTENONS LA BIO LOCALE : SIGNEZ LA PETITION
ou signez sur https://bioendanger.agirpourlenvironnement.org/


Alors même que toutes les études agronomiques et écologiques plébiscitent l’agriculture bio en tant que solution d’avenir face aux crises du climat et de la biodiversité, alors que les consommateurs et de plus en plus d’agriculteurs souhaitent se tourner vers la bio, jamais le soutien des pouvoirs publics n’aura été aussi faible.

LA BIO SERAIT ELLE ABANDONNEE ?

L’agriculture la plus vertueuse tant du point de vue environnemental que social semble gêner une partie du monde agricole et des décideurs politiques de notre pays.
Aides à l’agriculture bio partiellement supprimées en 2017, retards de paiement des aides bio de 3 ans, risque de détournement d’une autre partie des aides bio vers d’autres labels, cahier des charges du label bio malmené…

Dès l’été 2017, aux côtés de la Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique, Agir pour l'Environnement dénonçait le manque de soutien de l’État à l’agriculture biologique en France. Près de 2 ans plus tard, ce que nous redoutions se produit : le retard de paiement des aides bio conduit certaines fermes biologiques dans de graves difficultés financières, faute de percevoir des sommes qui étaient nécessaires pour la transformation de leur système agricole -et alors que les dépenses ont été engagées en confiance.
  Partager  
 
 
 
 
 
News précédente 
News suivante

 
Les connectés : (0 membre - 18 visiteurs - 837 visites aujourd’hui) ♦ 726 183 visiteurs depuis le 23/08/2009